Au fil des roues, au gré des pas...

Au fil des roues, au gré des pas...

Balade en Quad dans les bois de Montsérieux - 08.11.204

 

J'ai mon quad depuis bientôt 3 semaines et pourtant, je n'ai pas encore trouvé le temps d'aller l'essayer en tout-terrain !! 

Et ce samedi, je me retrouve libre et dispo ; c'est l'occasion d'aller tester la bête sur les pistes et chemins de la forêt de Montsérieux. Je connais déjà un peu le coin puisque j'y suis allé à VTT voilà un mois. Mais la carte IGN m'annonce des kilomètres de chemins à découvrir !!! Seul bémol, les petits traits rouges qui symbolisent des barrières... 

Bon, j'ai rentré deux circuits sur le GPS, on verra bien...

 

Je quitte la maison à 11h, avec dans mon sac un petit pique-nique, de l'eau, une petite pharmacie (on n'est jamais assez prudent), la carte IGN (pour compléter le GPS), un appareil-photo.

J'ai une petite demi-heure de route pour atteindre la commune de Venterol, où je quitte le bitume. Mais avant d'arriver là, j'ai eu droit à une belle embardée dans un virage verglacé, du côté des Gaillaches ! Ça surprend mais ça rassure également : le quad drifte mais ne verse pas !

 

A Venterol, paisible et minuscule village perché dans la montagne, c'est très calme. j'ai presque honte de perturber ce silence avec le ronflement rude de mon 500cc ...

Après avoir photographié les moutons et les très jolis paysages enneigés du lointain, je passe aux choses sérieuses !

 

SDC15977.JPG

 Pâturages et bois au-dessus de Venterol


SDC15978.JPG

Le Vieux Chaillol et les Ecrins depuis Venterol 


SDC15980.JPG

Moutons ...

 

SDC15998.JPG

Venterol aperçu depuis la crête qui mène à Montsérieux

 

Premier constat, ça passe partout et ce, quelque soit l'état du chemin !! les suspensions indépendantes font le boulot et le quad se stabilise vite, même en dévers ! je roule en 2 roues motrices car le terrain est accrocheur, avec une vitesse moyenne autour de 20/25 km/h. Pour le moment, en parfait débutant, ça me va bien et ça permet déjà de se faire des sensations !

Ce qui est bluffant en tout-terrain avec un quad, c'est qu'il tourne très bien !! C'est a l'opposé de la route où il faut tirer sur le guidon et pencher pour le faire virer ! Mais là, ça va tout seul ; on dirait presque qu'il s'adapte aux virages !!! 

je m'élève donc par la piste à travers la forêt. C'est magique. Les couleurs sont éblouissantes et le sol n'est qu'un tapis de feuilles rousses et jaunes...

 

SDC16012.JPG

 

SDC16010.JPG

 

Soudain, je dérange deux chevreuils qui bondissent devant moi avant de filer au cœur de la forêt pour y disparaître. Je suis surpris car, avec le bruit du moteur, ils auraient dû s'éclipser bien avant, mais non, je les ai approchés comme je l'aurais fait à VTT. 

Une épingle, deux puis trois et la vue se dégage ; les lointains apparaissent, tout blanc et majestueux. 

 

Panoramique pris depuis le Sommet des Pluis (Venterol) - Vers le Nord - 08.11.2014.jpg

Vue panoramique de la Montagne de Ceüse (à gauche) jusqu'au Pic de Gleize (à droite)


Panoramique pris depuis le Sommet des Pluis (Venterol) - Vers le Nord-est - 08.11.201.jpg

 Vue panoramique de la Montagne de Charance (à gauche) jusqu'aux Rouies (à droite)


Panoramique pris depuis le Sommet des Pluis (Venterol) - Vers le Nord-est-est - 08.11.2014.jpg

 Vue panoramique du pic Queyrel (à gauche) jusqu'à Revire-Souleou (à droite)

 

je jette un œil au GPS car je cherche une piste qui pourrait me permettre d'éviter une barrière. Je la trouve, grimpe sur la crête mais hélas, même si la carte ne l'indiquait pas, il y a là aussi une barrière... Mon projet n°1 tombe à l'eau ! 

J'arrête le quad, met l'antivol, puis je pars marcher un peu.

 

SDC16015.JPG

Selfie.

 

Je m'élève par un joli sentier (déjà parcouru à VTT) sur la ligne de crête, jusqu'au Sommet des Pluis (non, non, il n'y a pas de faute !!), à 1493m. Je m'y arrête pour pique-niquer car l'endroit est superbe. 

Une demi-heure plus tard, repus et bienheureux, je redescends récupérer le quad. Avant de changer de projet, je vais tout de même aller voir si les barrières indiquées sur la carte ne seraient pas ouvertes, à tout hasard...

Je reprends donc la piste initiale. Surprise, la première barrière est levée !! Je poursuis donc mais peu... la seconde est bien là et fermée par un gros cadenas. OK, n'insistons pas, je fais demi-tour et pars explorer un vieux chemin inconnu qui m'a l'air sympathique et qui, s'il se poursuit, devrait me permettre de rejoindre  mon second projet...

Comme je m'y attendais, le chemin en question est plus technique que la piste précédente. Il est très boueux et plein de grosses ornières. Je passe donc en 4x4 pour la première fois et poursuis mon chemin ; j'ai la banane car malgré l'état du chemin, ça passe tout seul !! trop génial cet engin !!! 

 

SDC16016.JPG

Au début du chemin, celui-ci est tapissée de feuilles de hêtres... 


SDC16018.JPG

 Un mélèze resplendissant !!!


SDC16019.JPG

Passage en 4x4 pour adhérer sur le sol de plus en plus glissant et boueux !! 


SDC16021.JPG

 

Le chemin est long (plus de 4 km) et je prends de plus en plus de plaisir à piloter sur ces terrains fuyants. Souvent, dans les endroits les plus froids, le sol est couvert de glace. pourtant, j'accroche quand même. le poids du quad (plus de 330kg à vide) oblige la glace à céder et les pneus s'ancrent dans le sol boueux en dessous.

Plus tard, je rejoins une bonne piste (celle par laquelle je suis monté tout à l'heure) que je descends à bonne allure jusqu'à un carrefour. Le GPS est formel, c'est à gauche !

Un coup d'accélérateur et c'est parti pour 15 km d'un itinéraire somptueux !!! Non seulement les paysages sont superbes avec ces forêts flamboyantes et ce ciel bleu mais en plus, côté pilotage, c'est un vrai régal !!! A chaque carrefour, je me réfère au GPS mais j'assimile aussi du mieux que je peux car la piste ou le chemin que je laisse sont autant de lieux à visiter les prochaines fois !!

Mon itinéraire m'amène au sud. je m'arrête pour enlever une épaisseur car ici, il fait chaud !! D'ailleurs, la végétation est plus méditerranéenne, plus sèche. Il y a aussi des tas de petites falaises ; je ralentis à côté des plus accessibles et m'efforce de voir si elles ne pourraient pas abriter quelques quartz !! Eh oui, la passion de la minéralogie ne me quitte jamais, et surtout pas en quad !! Mais non, il ne semble rien y avoir ici. Dommage.

 

SDC16022.JPG

Je retrouve des conditions plus souples !! il est temps de repasser en 2 roues motrices !


SDC16023.JPG

Y'a pire comme endroit où rouler !! 


SDC16024.JPG

Côté sud !!! tout aussi magnifique !! 


SDC16025.JPG

J'arrête le quad et vais faire un tour aux cailloux mais en vain...

 

J'ai trouvé un truc super pour ranger mon appareil-photo : la petite trappe fourre-tout qui se trouve sur l'aile avant droite me permet de le caler là en toute tranquillité. Quand j'ai besoin de faire une photo, je m'arrête et, sans descendre du quad, je récupère l'appareil dans la trappe et fais ma photo ! Génial !!

Il est 15h30 quand j'arrive aux Urtis. C'est la fin de l'aventure et je me languis déjà le prochain parcours !!! 

Je reprends la petite route qui descend vers Curbans. Il faut faire attention, certaines portions sont encore un peu verglacées car la lumière ne se pose jamais ici ! 

A 16h, je suis à la maison, super content de cette belle balade. Le quad est plein de boue : Il est magnifique !!!! 

 

Conclusion :

Farouche défenseur de la nature, plutôt d'un naturel paisible, j'ai eu longtemps une forme d'aversion contre tout ce qui va au cœur de la nature par la force d'un moteur.

Je continue à penser que la pratique de la moto verte, du quad, du 4x4, est une pratique qui doit être maîtrisée, la plus douce possible et surtout non destructtrice.

C'est avec cet état d'esprit que je me mets au quad. Je n'ai aucunement l'intention de ravager des sols, de tourner des heures aux mêmes endroits en y dérangeant la faune, pas plus que de rouler comme un malade au risque de blesser un randonneur...

Mais en individu responsable, avec une pratique raisonnée et adaptée, je crois qu'on peut aimer arpenter les chemins en quad et rester un citoyen engagé dans la protection de notre environnement.

Quoiqu'il en soit, je maintiens ce que j'ai longtemps pensé silencieusement : C'est un outil extraordinaire pour découvrir la nature. Contrairement à tous les autres engins, hormis le 4x4 évidemment, c'est le seul qui permette à la fois de se déplacer, d'amener avec soi du matériel, même lourd (massette, burins par exemple), d'amener de quoi bivouaquer très confortablement, de quoi faire les meilleures photographies (trépied, divers objectifs, etc...), de ramener de lourdes charges (cailloux) ou simplement un panier à champignons... 

 Je n'ai qu'un regret : Que ce soit aussi bruyant !!!! 

 

 

Quelques clichés supplémentaires :

 

SDC15979.JPG

 


SDC15985.JPG

 


SDC15986.JPG

 


SDC15999.JPG

 


SDC16002.JPG

 


SDC16011.JPG

 


SDC16014.JPG

 


SDC16017.JPG

Mouais, chuis pas sûr qu'à 17 ou 18 ans, on ne risque pas la mort aussi !!!!! 


SDC16029.JPG

 

 

 

 

 

SDC16030.JPG

Côté Val de Durance vers Sisteron. 

 



08/11/2014
5 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 22 autres membres