Au fil des roues, au gré des pas...

Au fil des roues, au gré des pas...

Bushcraft I : Le Tarp, abri de base...

Pour commencer ces pages "Bushcraft", j'ai choisi de vous parler du Tarp.

 

1 - Un Tarp, Késako ??!

Initialement, le mot était "Tarpaulin" ; ce n'est ni plus ni moins que la juxtaposition de deux termes anglais : "Tar" qui veut dire Goudron et "Pall"qui signifie Toile. 

Le Tarpaulin, c'est donc une toile enduite de goudron pour assurer son étanchéité. Ce sont les marins qui utilisaient jadis ce procédé.

Mais nous sommes des fainéants et nous avons abrégé ce mot en "Tarp" ! 

Aujourd'hui, le Tarp désigne aussi bien la bâche de polyéthylène (bleu, verte ou grise) que l'on voit un peu partout, que la toile, beaucoup plus légère et sophistiquée qu'on utilise volontiers en randonnée légère ou en bushcraft pour s'en faire un abri.

Si on privilégiera la seconde en randonnée légère pour une simple raison de poids, les amateurs de bushcraft utilise indifféremment l'une ou l'autre de ces toiles pour construire leur abri.

Les bâches de polyéthylène, si elles existent en plusieurs dimensions, n'existent pas en d'autre forme que le carré ou le rectangle. En outre, elles ne bénéficient pas toutes d'oeillets et devront souvent être bricolées pour être utilisées en tant que "Tarp". Leur poids est également plus élevé, à dimensions égales, que les toiles "estampillées" randonnée légère ou bushcraft.

Les toiles légères, vendues dans le commerce en tant que "Tarp", sont de forme et de dimension variables. De nombreux points de fixations (oeillets et boucles) sont déjà prévus et elles sont fournis avec des jeux de piquets (sardines de camping plus ou moins légères) et des cordages.

 

20160311_092812 (Copier).jpg

La plupart des Tarps que l'on trouve dans le commerce sont légers et facilement transportables.

 

2 - Pourquoi et comment monter un Tarp ?

Il existe plusieurs façons de "construire" son abri à l'aide d'un Tarp.

Il faut d'abord savoir à quoi on va destiner cet abri : Se protéger du soleil, se protéger du vent, de la pluie, voire de la neige, réaliser un abri pour passer la nuit, protéger un hamac... La forme que l'on donnera à son abri sera différente selon le but recherché.

Important : Il faut toujours chercher à savoir d'où vient le vent pour tenter de s'en abriter au mieux et il faut imaginer à l'avance où l'on fera son feu (si tel est le cas) pour que l'abri en soit à la fois suffisamment éloigné pour ne pas s'enflammer mais aussi suffisamment proche pour pouvoir bénéficier, depuis l'abri, de la chaleur qu'il dégage.

Dans le même ordre d'idée, mais ça paraît évident, on nettoiera le sol de tout caillou, branche, etc. là où on a choisi de se poser à l'abri.

 

Le montage en pare-vent, pare-soleil :

C'est le plus simple à réaliser, surtout s'il y a des arbres à proximité. Le but sera de créer une sorte de plan incliné suspendu afin de créer une zone abritée du soleil ou du vent. 

On commencera par déterminer approximativement la hauteur que l'on veut donner à la structure (tout en gardant bien à l'esprit les dimensions de la bâche qu'on va utiliser). En principe, un abri d'un mètre de haut suffit amplement mais on peut augmenter cette hauteur tant que le Tarp est assez grand pour qu'un de ses côtés reste fixé au sol.

La première étape consiste à tendre une cordelette (paracorde ou autre) d'un arbre à un autre. Pour une tension optimale, qui évitera à l'abri de bouger, on tendra cette cordelette à l'aide d'un noeud tendeur¹

On vient ensuite positionner le Tarp de façon à ce que l'un de ses plus grands côtés soit juxtaposé avec la cordelette. Pour fixer le Tarp sur cette cordelette, le mieux est encore d'attacher les coins à l'aide de noeuds de Prussik², ce qui permettra de garder ce côté du Tarp parfaitement tendu.

 

20160311_095116 (Copier).jpg

 

Une fois cette étape terminée, il ne reste plus qu'à se placer à l'arrière de l'abri et à tendre la toile vers soi, à chaque angle de façon à ce que le tarp se retrouve complètement tendu. On plantera un piquet (sardine ou bois taillé) dans chaque oeillet, boucle ou système prévu à cet effet.

 

20160311_100655 (Copier).jpg

 

20160311_100632 (Copier).jpg

 

 

Le montage en fausse canadienne :

Cette fois-ci, on cherche à obtenir deux contre-pentes extérieures pour se protéger éventuellement de la pluie.

Pour la première étape, on procédera de la même façon que décrit ci-dessus (tension d'une cordelette entre deux arbres). Peut-être sera-t-il judicieux de ne pas trop monter la cordelette pour que l'intérieur de l'abri ne soit pas trop pincé et fermé.

On fait ensuite passer sa toile de moitié par-dessus la cordelette.

Là, on utilisera les oeillets prévus (ou à prévoir s'ils n'existent pas !) pour tendre le Tarp à l'aide des noeuds de Prussiks², comme évoqué pour la réalisation d'un pare-vent/pare-soleil.

On viendra ensuite tendre et planter au sol les quatre coins du Tarp à l'aide de piquets. En principe, on devrait avoir obtenu deux contre-pentes opposées et un bon abri contre la pluie en dessous.

La "fausse tente" obtenue ainsi  reste ouverte sur les deux "petits" côtés.

 

20160311_095023 (Copier).jpg

 

20160311_095138 (Copier).jpg

 

Le montage en demi tipi :

Cette fois-ci, le but recherché sera principalement de réaliser un abri plus hermétique au vent, à la pluie, qui permettra de passer la nuit et de récupérer la chaleur d'un feu de camp. 

Plus besoin de la cordelette tendue entre des arbres, ce montage s'adapte à tous les terrains.

La première étape consistera à déterminer la hauteur souhaitée de votre abri. Ne pensez pas à tenir debout dessous sauf si vous avez une très grande toile. De toutes manières, c'est la dimension de votre Tarp qui conditionnera en grande partie cette hauteur maximale !

Il s'agira ensuite de couper un bois plutôt rectiligne à la hauteur choisie. On taillera l'une des extrémités en pointe afin qu'elle puisse passer dans l'oeillet du Tarp qui devra se trouver au milieu d'un des plus grands côtés (bricoler quelque chose s'il n'existe pas déjà). On dresse alors le bois à la verticale, ce qui soulèvera la toile à la façon d'un parasol fermé. Il ne reste plus qu'à tendre les angles et à les fixer au sol à l'aide de piquets pour obtenir un abri dont la forme devrait évoquer un demi tipi indien plus large que haut !

 

20160311_101623 (Copier).jpg

 

20160311_101653 (Copier).jpg

 

Le montage au-dessus d'un hamac :

 Le but sera d'obtenir l'équivalent d'un montage en fausse canadienne mais très au-dessus du sol puisqu'il faudra constituer cet abri au-dessus du hamac tendu.

La première étape sera donc d'installer son hamac entre deux arbres.

Une fois cette étape terminée, on tendra une cordelette selon la méthode évoquée lors du montage en pare-vent/pare-soleil mais cette cordelette devra être fixée et tendue à environ 0.60m au-dessus du hamac non chargé, selon le même axe que le hamac.

Le Tarp devra être positionné par-dessus cette cordelette de façon à obtenir deux contre-pentes qui doivent descendre de chaque côté du hamac et plus bas que celui-ci lorsqu'il est occupé par le dormeur.

On tendra la "cassure" du Tarp sur la cordelette à l'aide de deux noeuds de Prussik² .

Enfin, à l'aide de longues cordelettes, on attachera systématiquement les angles du Tarp. Ces dernières cordelettes devront rejoindre le sol où elles seront attachées, en tension, à des piquets.

Si tout a été bien réalisé, la personne qui se trouve dans le hamac devrait être à l'abri de la pluie et ne doit surtout pas toucher l'un des côtés du tarp, quelque soit la position dans laquelle elle dort.

 

Astuces :

- Lorsqu'on n'a pas de piquets de tente tout prêt, de type "sardine", il est très facile d'en fabriquer en bois, en coupant des morceaux de branches droites de 1cm de diamètre environ, sur une longueur de 15cm. D'un côté, on taillera l'extrémité en pointe afin que le piquet s'enfonce plus facilement dans le sol. A 1 ou 2cm de l'autre extrémité, on taillera une belle encoche horizontale dans laquelle viendra prendre place la cordelette de tension passée dans l'oeillet du Tarp.

- Si l'on n'a pas de piquet mais de gros cailloux, on peut soit attacher les cordelettes du Tarp aux cailloux et éloigner ces derniers pour obtenir la tension voulue, soit mettre directement les gros cailloux sur la base du Tarp (attention, ça peut vite ruiner votre tarp !) ; leur propre poids empêchant la toile de bouger.

- Pour rendre "étanches" les bases d'un Tarp au passage du vent, on peut couvrir la base du Tarp de terre, de feuilles mortes, de neige, etc. ou constituer un petit muret que l'on peut ensuite colmater à l'aide de terre, de mousse, etc.

- Si l'on veut monter son Tarp en pare-vent/pare-soleil ou en fausse canadienne mais qu'il n'y a aucun arbre ou aucun point d'ancrage pour attacher la cordelette, voici l'astuce à employer. Il va s'agit de trouver deux bâtons très solides auquel on donnera la même longueur (ils seront les supports verticaux) ainsi qu'un bâton qui servira de faîtière horizontale. Les bâtons verticaux devront former un "Y" à leur extrémité supérieure, ce qui permettra à la faîtière de venir s'y poser. On attachera ensuite de la cordelette à chacun des "Y" et on tendra ces amarrages pour les ancrer au sol en V après avoir posé et attaché solidement la faîtière au niveau des "Y". La structure doit maintenant ressembler à un portique de jeux d'enfants mais avec un "bâton + deux cordelettes" de chaque côté. Une fois tout cela tendu, il n'y a plus qu'à arrimer tout un côté du Tarp à la faîtière pour un pare-vent/pare-soleil ou a passer le tarp par-dessus celle-ci et à arrimer les contre-pentes pour un abri en fausse canadienne.

 

¹ : J'appelle "noeud tendeur" tout noeud qui permet de mettre une amarre en tension mais qui reste facile à défaire. Il pourra s'agir d'un demi-cabestan avec une clé de mule ( http://mesnoeuds.free.fr/knot.php?knotId=242).

² : Le noeud de Prussik est un noeud tendeur qui fonctionne dans les deux sens de traction mais qui, une fois serré, assure une tension parfaite. Le lien :  http://mesnoeuds.free.fr/knot.php?knotId=81.

 

20160311_112121 (Copier).jpg

 Un bon café, un Tarp bien installé, what else ?? 

 

 

images.jpg

 

Le noeud de Prussik

 

 

 


tarps10.jpg

 

Différentes façons d'utiliser un Tarp...

 

 

 

 

 



11/03/2016
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 22 autres membres