Au fil des roues, au gré des pas...

Au fil des roues, au gré des pas...

Promenade dans les Calanques - 23 décembre 2011

Une fois n'est pas coutume, c'est au cours d'une journée de travail que je m'en vais balader dans les calanques, sur un parcours facile et magnifique !

 

La météo est exceptionnelle aujourd'hui même si nous arrivons à Callelongue sous quelques entrées maritimes...

 

Il est 11h et le minuscule port de pêche est presque désert !

 

 

Au coeur du hameau, nous prenons le sentier jaune qui part à droite, dans la direction du sémaphore perché sur la crête. Ca grimpe régulièrement mais le sentier est bon et on s'élève vite jusqu'à un collet rocheux.

On bascule alors plein sud et la mer et les îles emplissent l'horizon...

 

 

Puis, le tracé jaune s'infléchit vers l'ouest pour cheminer entre la côte et la masse immense du rocher des goudes et celui de saint-michel...

On laisse à main gauche le "pas de la demi-Lune" et l'Arête de la Cordée...

 

 

 

De creux en croupes, le sentier nous emmène plus loin, traverse le Vallon de La Mounine (petite grotte) et remonte jusqu'au petit Col de la Galinette.

De nouveau, le sentier va s'élever pour border le profond Malvallon, et la vue sur la mer est éblouïssante.

 

 

On passe ensuite sous les contreforts sud de la Pointe callot qu'un parapentiste s'amuse à survoler paresseusement :

 

 

Une dernière grimpette assez rude mène au Col de la Selle, sur une crête boisée. Basculant sur le versant nord, on y découvre une belle vue sur l'agglomération marseillaise.

 

 

En s'approchant un peu des falaises, on peut réaliser de beaux clichés maritimes, tel celui-ci vers le Château d'If :

 

 

Après le repas, nous revenons un peu sur nos pas pour prendre le tracé vert qui parcourt tout le Malvallon.

La descente, qui commence dans les ombres froides de ce mois de décembre, s'achève dans une large garrigue ensoleilée, au Plan des Cailles.

 

 

La Calanque de Marseilleveyre est toute proche. On s'y croirait en Grèce et l'eau invite à la baignade quelque soit le mois de l'année !!

 

 

Etrangement, c'est principalement là, sur quelques centaines de mètres carrés, que se concentre la majeure partie des plantes très rares des Calanques, comme l'Astragale de Marseille :

 

 

Ou encore la Passerine tarton-raire (un excellent laxatif comme le sous-entend le second élément de son nom vernaculaire !) :

 

 

Vers l'ouest, l'ensemble du massif des calanques se poursuit. Puis, au loin, se profile la masse brun-orangée des falaises soubeyrannes qui séparent cassis de La Ciotat.

 

 

Il est temps de rentrer à callelongue par le sentier du bord de mer, dit "Sentier des douanes".

Ici, la végétation est étrange, couchée régulièrement par des vents marins très violents.

Les pins, les genévriers et la bruyère à fleurs multiples y poussent en rangs serrés. Parfois, le sentier disparaît quasiment dans les tunnels ombreux de la masse végétale :

 

 

Enfin, au terme d'une randonnée de 3 heures (non comptés les temps de pause), nous retrouvons Callelongue... Il est temps de retourner au bureau !!!

 

 



24/12/2011
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 22 autres membres