Au fil des roues, au gré des pas...

Au fil des roues, au gré des pas...

Rassemblement vététiste dans les Calanques - 12 novembre 2011

 Et oui, une fois n'est pas coutume, les vététistes du sud de le France, pourtant timides et habituellement discrets, se sont rassemblés en ce long week-end de férié, sur la partie orientale du massif des Calanques.

 

 

L'historique du VTT dans les Calanques

 

Depuis que les premiers "mountain Bikes" ont débarqués sur le territoire national, vers 1990, les pionniers de ce sport-loisir ont commencé à arpenter les différents massifs en quête de jolis itinéraires, pas forcément techniques mais toujours ludiques et agréables.

 

Sur notre département, des lieux comme La Sainte-Baume, la Sainte-Victoire ou encore le massif des Calanques ont été explorés (j'entends par là qu'il s'agissait de voir ce qui pourrait se faire à VTT et ce qui serait considéré comme "non roulant" !) de long en large.

 

En 1993 sortaient les premiers topoguides papier (dont celui que j'ai écrit "Itinéraires à VTT sur la région Marseille-Toulon", paru chez Edisud et réédité en 2002). J'habitais alors Cassis depuis 25 ans et, bien évidemment, je connaissais par coeur la partie orientale du massif des Calanques.

C'est tout naturellement que je décrivais de très beaux parcours sur ce secteur mais aussi du côté des falaises soubeyrannes (le Cap Canaille) situées entre Cassis et La Ciotat.

 

 

                                                                     

 

 

Mais très vite, probablement inquiets de l'apparition de ce nouveau sport que les pouvoirs publics associaient volontiers à la moto verte, le VTT a été mal vu, refoulé loin des zones naturelles dites (ou supposées) sensibles.

Ce fut hélas le cas pour le massif des Calanques où les gardes de l'ONF de la Maison de La Gardiole, par excès de zèle sans doute, ont commencé à montrer les dents (et à sortir le carnet de PV) à l'encontre des pratiquants. Je ne parle même pas des gardes du domaine de Luminy, encore plus enracinés dans leur rôle de "molosses" des collines et encore plus aptes à faire preuve d'agressivité à l'égard des vététistes...

 

De fait, en quelques années seulement, les vététistes ont peu à peu disparu du massif...

 

 

Et pourtant, combien savent encore aujourd'hui que les gardes de massifs forestiers, qu'ils soient de l'ONF ou privés, sont dans l'illégalité la plus complète lorsqu'ils verbalisent un vététiste !!

 

Et oui, les PV dressés ne s'appuient que sur un article du code de l'environnement interdisant d'une part la circulation des véhicules à moteurs dans les massifs forestiers (ça me fait penser qu'on devrait verbaliser plus de 300 000 chasseurs en France à chaque saison !!!), et d'autre part le stationnement de tout véhicule à l'intérieur des massifs forestiers (vététistes de tous pays, ne vous arrêtez jamais, vous serez alors verbalisables !!!).

 

Voici donc comment nous en sommes arrivés là !!!

 

Le GIP et le Parc National

 

Pour lutter contre les risques de l'extension de l'urbanisation du territoire marseillais, un comité se crée à Marseille en 1992. Il s'agit de l'UCL (Union Calanques Littoral) dont les motivations initiales étaient justes et utiles.

 

Mais hélas, comme c'est souvent le cas, lorsque les gens "grattent" un peu de pouvoir et qu'ils commencent à se faire entendre, l'UCL s'est senti peu à peu "propriétaire" de ce qu'elle défendait, à savoir le massif des Calanques. A tel point qu'UCL a rejoint les militants du GIP (Groupement d'Intérêt Public) pour construire contre vents et marées le projet d'un futur Parc National...

 

Un Parc National dont seraient bien évidemment exclus tout ceux qui ont le malheur de véhiculer une image plutôt mauvaise (les Vététistes qui "massacrent" les sentiers, les grimpeurs qui "dérangent" la faune aviaire, les spéléos "qui font peur" aux chauves-souris, etc.)

Mais un Parc National prêt à négocier avec les chasseurs, les pêcheurs professionnels, les bateliers qui dirigent les entreprises de "promène-couillons"...

Un Parc qui accepte le désastre écologique du collecteur de Cortiou, un Parc qui n'aura aucun véritable moyen d'endiguer les incendies de forêt, un Parc accolé à l'une des villes les plus polluées de France.

Un Parc qui sera bien obligés d'admettre les randonneurs (aucun parc national n'a encore prévu de les interdire !), immensément nombreux dans le massif au point que la roche est lustrée et rendue très glissante en de très nombreux endroits du massif et qui empruntent très régulièrement les éboulis du massif en les ravageant...

 

 

Notre rassemblement

 

C'est donc pour réagir à toutes ces injustices que nous nous sommes mobilisés pendant 3 jours, du 11 au 13 novembre.

J'en profite au passage pour saluer le formidable travail de Florent COSTE de VTTour qui a su nous mobiliser avec toute son énergie et son courage !!!!

Les forumeurs de VTTour, de GrenobleVTT, de 1001 sentiers, du Var et de XVTT (région Aix-Marseille) se sont rejoints nombreux avec pour point de départ le Col de La Gardiole pour montrer à l'opinion publique que nous existons et que nous voulons aussi, dans les respect d'une éthique et d'une pratique intelligente et raisonnée, continuer à rouler dans ce superbe massif.

Nous avons ainsi rencontré de très nombreux randonneurs avec lesquels nous avons échangé sur la pratique du VTT. Comme nous nous y attendions, nous avons reçu un très bon accueil de la plupart d'entre eux qui nous reconnaissent comme des sportifs courageux, découvreurs de milieu naturel et avides de grands espaces, tout comme le sont les randonneurs pédestres; seul diffère le moyen de locomotion !

Bien sûr, il y a eu aussi de rares antagonistes, ancrés dans le sentiment que seul celui qui voyage à pied mérite les Calanques... Pour ceux-là, j'ai peu d'espoir qu'on parvienne un jour à leur démontrer le contraire...

 

 

 

L'enquête publique

 

Du 17 octobre au 17 novembre a lieu l'Enquête Publique, préalable obligatoire à l'implantation d'un Parc National. C'est elle qui doit permettre de rédiger la Charte qui formulera les interdictions et les acceptations du futur Parc National, si toutefois il vient à exister.

 

Il est essentiel que chaque pratiquant du VTT (qu'il ait ou non l'habitude d'aller rouler dans ce beau massif), que chaque amoureux des Calanques, se manifeste pour envoyer son courrier ou pour se déplacer vers l'une des mairies concernées pour aller participer à cette enquête et dire son désaccord avec une éventuelle interdiction de rouler à VTT dans le futur Parc National !!!!

 

Il ne reste que 4 jours, alors ne perdez plus de temps !!!!!!!!!

 

Toutes les explications sont là :

 

http://www.mountainbikers-foundation.com/dossiers-en-cours/parc-national-des-calanques/

 

 

 

Merci à Bertrand pour les photos !!!!!



13/11/2011
5 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 21 autres membres